Create a Joomla website with Joomla Templates. These Joomla Themes are reviewed and tested for optimal performance. High Quality, Premium Joomla Templates for Your Site

Facebook : bien l’utiliser en B2C

Quel organisme ne possède pas sa page Facebook ? Fièrement, 9 sites institutionnels sur 10 arborent fièrement le petit logo bleu. Pour autant, profiter de l’immense flux de visiteurs n’est pas si évident. Pour bénéficier de ce gisement potentiel, voici quelques clefs.

Facebook : des chiffres qui donnent le tournis

Voici une petite idée de ce qu’est réellement Facebook en 2017 (sources : Pew / BDM) :

  • 40 % du temps passé sur Facebook l’est sur le mur d’actualités
  • Un peu moins de 50 % des membres utilisent Facebook en faisant leurs courses, du sport ou la cuisine
  • 4100 statuts sont partagés par seconde
  • 2 millions de « like » par minute, 4,5 milliards par jour
  • 10 milliards de messages quotidiennement
  • 6 h 45 par mois par membre
  • 50 millions de pages de fans dont 70 % d’inactives – 89 « likes » par page en moyenne
  • 350 millions de nouvelles photos par jour
  • 240 milliards de photos hébergées
  • 110 millions de morceaux musicaux
  • Un membre sur deux ayant entre 18 et 34 ans se connecte dès son réveil
  • Âge moyen des utilisateurs : 22 ans
  • Nombre d’amis moyens : 177 en France, 338 dans le monde
  • Pages les plus populaires : Coca Cola, Be Fruit (Oasis), M&M’s, Nutella, Red Bull : entre 2,23 et 3,29 millions de fans

Facebook : son intérêt réel pour une entreprise

Outre ces statistiques hallucinantes, un chiffre reste central : l’âge moyen des utilisateurs, 22 ans. Ceci a sans doute tendance à relativiser tous les efforts qu’une entreprise B2C peut mettre dans ce média social pourtant le plus connu. Sauf si, évidemment, son segment de marché est composé de « jeunes ».

Facebook est notamment tout indiqué pour communiquer à des étudiants, et les universités et grandes écoles doivent absolument particulièrement soigner leur image sur ce média. Il en va de même pour les collectivités qui souhaitent attirer de jeunes générations vers certains types d’activités ou manifestations. Les élus voulant activer leur réseau de militants y trouvent aussi un puissant relais.

Notre média social touche beaucoup d’internautes de langue anglaise ou portugaise. Pour l’international, c’est un puissant réseau à ne pas négliger.

Cependant, une entreprise s’adressant à un public au-delà de 50 ans n’a pas réellement intérêt à développer ses efforts dans cette direction.

En tout état de cause, Facebook devrait être réservé aux entreprises B2C. Pour les entreprises B2B, il existe d’autres médias sociaux (LinkedIn, Viadeo…) plus efficaces. Dans ce cas, posséder une page Facebook est plutôt une question d’image de marque.

Qu’est-ce qu’un bon message Facebook ?

Un bon message est un message au moins « liké », au mieux relayé, idéalement apportant du trafic à une landing page de votre site. Celle-ci devra nécessairement être responsive puisque Facebook est très utilisé en situation de mobilité.

Pour y parvenir, voici les conditions de la réussite.

Le ton du message du Facebook

La lisibilité est au cœur du message Facebook. Une bonne orthographe, des phrases courtes et percutantes, un ton non institutionnel sont nécessaires. Cent caractères sont une bonne norme. Poser des questions accroît l’engagement des internautes. Conclusion : il faut pour Facebook un message spécifique et non la recopie d’un message issu d’un autre support.

Insérer un lien

Le lien doit être en zone chaude du message : au tout début. Pour ne pas brouiller ce message, réduire la forme de l’URL lorsque c’est possible. En tout état de cause, créez de la tension narrative pour augmenter le taux de clic. Du mystère, du suspens : le message ne doit pas dévoiler tout le contenu de la page vers laquelle il pointe. Celle-ci doit être responsive.

Insérer une image

L’image augmente la viralité d’un message de 69 %. Les illustrations aux couleurs chaudes et à la bonne définition attirent davantage. Facebook est conçu, pour une mise en page idéale, de photos carrées. La définition recommandée est de 1200×1200 pour un PC, et de 400×400 pour un mobile. Cependant, Facebook accepte fort bien les formats 16:9 ou 4:3 sans déformer l’image source. Attentions aux publications mises en avant : elles exigent des images de 843×403 points… Les messages de promotion ne devront d’ailleurs pas comporter plus de 25 % de texte, norme imposée par Facebook.

Quand publier ?

Poster sur Facebook entre 12 h et 14 h et entre 16 h et 18 h augmente la viralité du message. Il faut publier au moins une fois par jour sur ce média sous peine de perdre en visibilité.

La promotion payante et Facebook Ads ?

Le taux de visibilité moyenne d’un message n’est que de 10 % sur Facebook tellement le flux global est ininterrompu. Sa durée de vie naturelle n’est que de deux heures environ. Promouvoir une publication stratégique est donc nécessaire, idéalement pour une durée de 24 heures. C’est pourquoi l’heure et la date de mise en place de la promotion sont primordiales. Il faut savoir que Facebook comporte le moteur de publicité digitale le plus efficace du marché en termes de ciblage et que son taux de conversion est, de ce fait, meilleur que pour Google Adwords…

L’interaction

Publier est une chose. Répondre en est une autre. Assurer votre présence sur Facebook, c’est être interactif. Il ne s’agit pas seulement de répondre aux internautes, mais aussi de les relancer, toujours en gardant le sourire.

Comme pour tout média social, la pénétration en part de voix demande du temps. Soyez patient avant que l’on devienne fan de votre marque, et en attendant, restez assidu…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *