Un article SEO est un article optimisé pour les requêtes des moteurs de recherche, par exemple « article SEO ». Comme tel, son objectif est de faire monter dans la SERP la page comportant l’article SEO en utilisant le mot-clé de manière spécifique. Idéalement sans que le lecteur, face à l’article SEO, voie le subterfuge. Cette optimisation est pour autant davantage centrée vers Google, Bing et Yahoo que vers le lecteur. C’est là toute la difficulté des articles SEO.

Article SEO : des difficultés à dépasser par la stratégie

L’article SEO est efficace si la requête induisant le mot-clé est pertinente. Comme il existe 550 millions d’articles sur le sujet « article SEO », obtenir une bonne position en SERP va se révéler très difficile. Mais pas si on décline le mot-clé selon les requêtes liées : répondre à la question c’est quoi un article SEO ? est une méthode. Tout comme fournir un exemple d’article SEO ou de texte optimisé SEO.

Une fois le mot-clé et ses dérivations choisis, l’article SEO doit être structuré de manière à ce que ce mot-clé soit reconnu par Google. Or, un article SEO seul ne suffira pas : il faudra plusieurs articles de cet ordre, publiés en toute cohérence sémantique et en toute régularité, pour que l’article SEO prenne des positions dans la SERP.

Article SEO : le maillon d’un écosystème SEO

Ainsi, en SEO, la cohérence sémantique est essentielle. Mais non suffisante. Pour que l’article ait une chance de remonter dans les positions, il faut aussi mettre en place une stratégie SEO globale qui passe par de l’URL rewriting, une description méta optimisée pour le mot-clé SEO, et un positionnement du mot-clé dans le titre de l’article SEO, mais aussi dans ses sous-titres h2, h3 ou h4.

D’autre part, les mots-clés doivent être indexés dans un sitemap XML qui doit être signalé aux moteurs de recherche par le webmaster, en passant notamment par Google Search. Bien d’autres actions sont à prévoir. Comme intégrer le mot-clé SEO au titre des images et à leur balise « ALT ». Ou utiliser des liens externes vers le mot-clé de l’article SEO, si possible à grand trafic ou ayant une solide e-réputation. Mais il ne faut pas oublier, bien sûr, un maillage de liens internes au site concernant le mot-clé intégré dans l’article SEO.

Il faut enfin que l’article possède plus de 300 mots pour être pris en compte par Google et coll..

Articles SEO : souvent pas les plus passionnants à lire…

On peut estimer cet article SEO peu informatif. C’est exact. Rébarbatif. Aussi. Mais il est optimisé.

Est-il possible d’optimiser à la fois un article seo pour Google et pour un lecteur ?

Certaines agences le prétendent. Ils recherchent des plumes de grande finesse pour produire des articles seo qui n’ont pas l’air SEO. Elles reprochent aux autres plumes une inefficacité coupable, arguant que le SEO est le nerf de la guerre d’une entreprise. Ce que les chiffres soutiennent : plus de 80 % des consommateurs découvrent une nouvelle marque sur Google.

Mais la question posée reste la suivante : est-il pertinent de n’axer toute une stratégie de communication que sous un seul angle d’attaque ? Le SEO est-il un objectif ou un moyen ? Le KPI à surveiller est-il l’augmentation fulgurante d’un trafic non qualifié, ou l’acquisition modérée, mais continue d’un trafic très qualifié qui convertit beaucoup plus ?

Cet article SEO a pour objectif d’y réfléchir. Il semble que toute stratégie de communication éditoriale doive se fonder sur des approches complémentaires. Et donc qu’un article doive être optimisé SEO. Mais pas aussi caricaturalement que celui-ci. Et sur la longue traîne, en comportant du contenu informatif, utile : customer centric, et non robot centric…

Car en fin de compte, celui qui achète votre produit et qui s’engage pour et avec vous, c’est un humain. Pas Google. Être visible est une chose indispensable. Rester lisible l’est encore plus. La raison est donc sans doute dans le juste équilibre des choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *